2.5 C
London
January 16, 2021
Tech News Pulse
Entertainments

on vous dit absolument tout sur les coulisses de ce chef-d’œuvre de Steven Spielberg ! (VIDEO)

Un doigt qui s’allume, un appel au ciel, une séquence nocturne mythiques, une fin déchirante… Pas de doute : E.T. L’extraterrestre, c’est culte. Dans cette vidéo Ciné Culte, Télé Loisirs vous dit tout sur les coulisses de ce chef-d’œuvre de Spielberg, désormais disponible sur Netflix !

E.T. L’extraterrestre… Une madeleine de Proust pour toute une génération, un choc émotionnel pour bon nombre d’enfants (et leurs parents). Ce petit bijou signé Steven Spielberg, disponible sur la plateforme Netflix, est à (re)découvrir et à transmettre sans modération aux nouvelles générations. Film que l’on peut sans hésitation qualifier de culte, E.T. a été décortiqué par la rédaction de Télé Loisirs, qui vous dit tout sur les coulisses de ce chef-d’œuvre, dans son format vidéo Ciné Culte.

Un divorce derrière tout ça…

A sa sortie en décembre 1982, E.T. L’extraterrestre a pris la tête du box-office et l’a gardée pendant onze ans. Il sera détrôné par Jurassic Park, de Steven Spielberg… Grâce au succès planétaire d’E.T., Spielberg a monté sa société de production Amblin Entertainment, dont le logo n’est autre que la séquence mythique du vélo qui passe devant la lune. Pour Spielberg, E.T. reste le film le plus personnel de sa filmographie. Cette fable sur l’enfance, qui aborde le sujet du divorce – Elliot, son frère et sa sœur, vivent avec leur mère, qui a été quittée pour une autre femme par son mari – fait écho à son histoire familiale. Les parents de Spielberg se sont séparés quand il était enfant, et le petit Steven, timide et très solitaire, s’était inventé un ami imaginaire.

Une histoire horrifique à l’origine

En 1980, le jeune réalisateur sortait du succès de Rencontres du troisième type, et envisageait de faire une suite. Celle-ci parlait d’Aliens hostiles qui font le siège d’une ferme et terrifient une famille. Mais finalement Spielberg a eu envie de raconter une histoire pour enfants. Il a retenu une idée développée dans le scénario, sur une amitié naissante entre l’un des Aliens et le gamin autiste de la famille. Pendant qu’il tournait Les Aventuriers de l’Arche perdue, il a repensé à cette idée, dont il a confié l’écriture à la scénariste Samantha Mathison, la petite-amie d’Harrison Ford (qui deviendra son épouse). Elle l’a écrit en six semaines, et ça s’intitulait au départ “A boy’s life”.

Toute une équipe pour faire fonctionner E.T.

Le petit Elliot, l’ami d’E.T., a été cherché pendant au moins six mois, et quatre semaines avant le début du tournage, Spielberg ne l’avait toujours pas trouvé ! Mais quand Henry Thomas, 9 ans, s’est mis à pleurer à chaudes larmes en improvisant une scène à l’audition, il a ému toute l’assistance. Spielberg lui a lancé : “Ok gamin, tu as le job !” Quant à la créature extraterrestre, elle a englouti pas moins de 10% du budget du film, soit plus d’1 million de dollars. En plus des opérateurs qui ont manipulé une marionnette à distance avec des câbles, trois personnes se sont relayées pour faire vivre la créature : Pat Bilon et Tamara de Treaux, des acteurs de petite taille, et Matthew De Merritt, un garçon de 12 ans né sans jambes. Et Caprice Rothe, une mime, pour animer les mains d’E.T.. Pour la voix, Ben Burtt, chargé du son, a fait appel à Pat Welsh, une actrice sexagénaire qui fumait deux paquets par jour… Bien d’autres anecdotes encore, à découvrir dans notre vidéo Ciné Culte !

Source link

Related posts

Leave a Comment